samedi 30 avril 2011

Ciao Roma, Ciao Italia!

*** Je demanderais une minute de silence pour mes ballerines rose-bronze Charlotte Russe, qui ont vu le jour à San Francisco et qui se sont éteintes à Rome suite à une visite au Vatican... Elles m'ont bien servi durant toutes ces années et c'est avec grand regret que je les laisse dernière moi...***

Jeudi, dernière journée en Italie... On croyait que ce serait une petite journée tranquille, puisque nous avions atteint tous nos objectifs de visite la veille et qu'il ne nous restait que le Vatican. Le matin nous sommes allés sur la rue Governo Vecchio pour acheter un "wallprint" que nous voulions rapporter, mais le magasin n'ouvrait qu'à 15h00. Une grande chance pour moi que mes bottes magnifiques étaient quelques boutiques plus loin... Je les ai achetées, mes magnifiques bottes en suède brodées de fleurs. Une petite folie!

Ensuite, un dîner à la Caffeteria Chiostro del Bramante, un beau petit resto qui donne sur la cour intérieure du cloître converti en musé. Le menu est alléchant et bon marché. Le Copain a pris un sandwich dinde et myrtille, pour moi une baguette miel, épinards et chèvre. Leur jus d'orange frais pressé est un délice et que dire de leur gâteau fromage et petits fruits pris avec un bon moscato! Un environnement charmant et une petite perle à découvrir. Puis de retour à l'hôtel, une halte sur la terrasse, pour boire un petit coup en se faisant bronzer, question de rendre nos amis un peu jaloux...

Nous sommes allés revêtir nos beaux habits pour une visite du Vatican. Il devait y avoir un code vestimentaire, mais j'ai remarqué qu'ils n'en faisaient pas grand cas une fois sur place. Personnellement, la visite du Vatican n'est pas un must. Mais j'avais bien hâte de voir la Chapelle Sixtine qui finalement s'avéra une expérience des plus ordinaires, frisant le désagréable. Entassés en troupeau, la sortie bloquée (claustrophobes s'abstenir), se faisant gueuler de garder le silence et interdiction de prendre des photos... très peu pour moi. Surtout que la Chapelle est à la fin d'un parcours très pénible de plusieurs salles d'expositions, dont les plafonds sont tous très travaillés, on devient un peu saturé... J'ai trouvé aussi l'abondance d'oeuvres un peu écœurante. C'est à se demander si tous les vestiges de marbre d'Italie ne sont pas entassés sous le même toit. Je me demande également de quelle façon le Vatican se les ai appropriés... Heureusement pour moi, la file pour entrer dans la basilique St-Pierre durait des heures, j'ai pu m'éviter ce supplice. Par contre le Vatican, à l'occasion de Pâques expose des oeufs Fabergé, une belle petite exposition que j'ai bien appréciée.


Une longue marche nous a ensuite menés dans les Jardins du parc de la villa Borghese sur le dessus du Pincio, qui ne fait pas proprement partie des sept collines officielles de Rome mais qui offre un beau point de vue sur la ville et, pour les romantiques, un beau coucher de soleil. Et c'est là qu'on voit beaucoup de pins parasols un arbre génial!



Les jambes endolories, nous avons marché et encore marché au travers des différents quartiers pour avoir le plus d'images de Rome en tête...


Nous avions repéré un petit resto sympathique, la Cantina & Cucina, dans un quartier qu'on aime bien (près de Piazza Navona), un de nos grands coups de coeur du voyage autant pour la nourriture que pour le service tellement sympathique.

Puis, morts de fatigue, nous nous sommes endormis en se disant : Ciao Roma! Arrivederci, ciao, ciao!