lundi 13 décembre 2010

L'attente est longue...

Cette semaine ma patience est mise à rude épreuve.  J'attend le retour de l'amoureux, qui revient vendredi et j'attend également mon stand mixer (batteur sur socle!) qui me sera livré d'ici le 22 décembre...  Je ne me peux plus d'attendre!... J'écoute en boucle la chanson Brutal HEarts de Bedouin Soudnclash et Coeur de Pirate.  (qui n'a rien à voir avec la situation mais bon!) J'adooore cette chanson c'est plus fort que moi, je peux l'écouter 20 fois d'affilé.  J'aimerais vraiment avoir un disque complet avec ce beat!

Vous remarquerez que je vous ai négligé la semaine dernière...  J'ai une bonne excuse!  Si vous ne le saviez pas, je vous annonce que je me blesse fréquemment.  C'est un running gag avec mes amis que la veille d'un événement important, je dois faire la statue, car sinon je vais me blesser.  Eh bien, depuis le départ de l'amoureux, je me suis blessée tous les jours sauf hier...(8 jours d'affilé donc...)  Je garde une cicatrice sur le poignet créée par une broche qui dépassait de la boîte de mon meuble Martha Living... J'ai 2 grosses ecchymoses sur la cuisse gauche qui décline l'arc-en-ciel au complet...  J'ai un poignet genre de foulé, c'est évidemment ma bonne raison d'avoir pris un break, et j'ai aussi perdu une dent (en fait une couronne qui m'avait coûté la peau des fesses...) etc etc...  Vous voyez donc que ce n'était pas trop trop ma semaine.  Mais hier, je n'ai subit aucune blessure!  C'est certain que de me taper, la saison 1 des Gossip Girl, et les meilleurs moments de Tout le monde en parle, ça aide à être blessure-proof!  Mais tout de même...  il était temps que ma malchance trouve preneur ailleurs (désolé pour la personne qui est rendu avec mon nuage de pluie au dessus de la tête!)


Ce week-end, j'ai fais la fête!  (entre autre pour oublier le fait qu'il me manque une dent et que je m'ennuie du copain!)  Mais aussi parce que mon ami Pascal de l'Alberta était en escale à Montréal, avant de prendre le train pour le Nouveau-Brunswick visiter la parenté.  Vendredi nous avions comme plan d'aller au Fourquet Fourchette, mais quand on est arrivé, c'était rempli par un Party de Noël.  Plan B?  Direction Les 3 Brasseurs.  Ils ont une bière spéciale pour le temps des Fêtes, une rousse très légèrement épicée.  Avec une Flammekueche, ça rentrait bien...  Jusqu'à ce que le Beauceron et l'Albertain décide d'en payer un pichet de ma part à une table de 3 jeunes étudiants...  Hilarant, je vous jure (not!).  Mais bon, c'est de bonne guerre, je suis une joueuse de tour moi aussi.  Il ne me reste qu'à attendre le départ du Beauceron pour le temps des Fêtes et utiliser mon double de clé pour faire des petites surprises...



Ensuite direction Candy Bar.  Ça faisait un bout de temps que je planifiais aller essayer ces drinks farfelus.  Finalement, je n'ai pas trouvé cela extraordinaire.  Nous avons eu du plaisir, bien dansé, mais les cocktails-bonbons sont beaucoup trop sucrés. On se rappelle que je bois fréquemment du sirop d'érable et que je cuisine desserts par dessus desserts. J'aime le sucre, j'aime les bonbons, j'aime des drinks cutes... Mais là trop c'est comme pas assez.  Too much.  Le lendemain on a tous passé la journée à manger des trucs neutres (biscuits soda, pâte au beurre, toast sans rien dessus...) on avait une écoeurantite aigüe de saveurs.  Bref, je ne crois pas y retourner, une fois c'est assez.

Samedi soir, c'était notre party de bureau d'amis!  J'ai lancé l'idée en novembre de retenir une date, parce que tous les amis sont très occupés durant le mois de décembre. Alors pourquoi ne pas retenir une date "Party de bureau"?   Nous nous sommes rassemblés 11 personnes finalement.  Je dis finalement parce qu'il y a eu des ajouts et des annulations de dernière minute.  Mais finalement nous étions une belle tablée au Grenadine.  Je ne vous ferez pas une fois de plus l'éloge de ce bijoux de resto.  Vous le savez déjà, c'est un coup de coeur!  Apporter votre vin en plus, et c'est du bon qu'on a bu!

À la fin du repas, nous sommes allé voir le combat de boxe au Pub du quartier Latin, notre petit QG à nous.  et j'ai pu apprécier mon cidre de pomme.  Je n'ai pas pris de Black Velvet, parce que je ne sais pas dans quel état était la Barmaid, mais elle était franchement non-coopérative pour ce qui est de servir la Guinness...  Elle n'a pas voulu la servir comme il faut au Beauceron (et si vous saviez comment il a eu le coeur brisé de voir une Guinnes déshonorée comme ça...)  et quand j'ai vu qu'elle servait les Black Velvet complètement homogène, j'étais franchement outrée!  Je me suis donc rabbatue sur le cidre de pomme...

Et dimanche matin j'ai regardé durant au moins 30 minutes les flocons tomber doucement, tout emmitouflée sous la couette! Et en ce moment, ça tombe encore et ça donne le goût d'y retourner...