mardi 20 avril 2010

Se qualifier pour une raclette québécoise...

En hommage à mon ami PN, ce matin vous allez percer le mystère d'une raclette québécoise. En fait, mon premier billet aurait dû être sur la raclette. Parce que j'en rafole, et que c'est sérieux. Pour ceux qui réagissent en ce moment avec un gros Pfffffff! Quitter cette page! La raclette est un culte, on lui doit respect!

Alors donc à la base le principe est simple: four à raclette, vin, fromage à raclette, patate et viande. Ensuite vous pouvez y aller "freestyle'" autour de ce thème mais ATTENTION: une fois la base acquise seulement!!! S'il manque un élément de la base INTERDICTION d'ajouter un élément addtionnel mais quand j'y pense: INTERDICTION D'APPELER ÇA UNE RACLETTE!!! Sinon vous créez de faux espoirs qui peuvent entrainer des conséquences désastreuses.

Je répète:

LA BASE
Fromage à raclette (très important!)
pomme de terre
charcuterie (bresaola est un must que j'aime encore mieux que la viande des grisons!)
vin (un bon alsacien pas trop sucré-parfumé!)

Le FREESTYLE
marinades
pain
pâtés
viandes pour faire griller sur la plaque du dessus
fromage DORÉMI ( Mmmmmm)
Légumes
ETC....

Une fois ce pincipe acquis, vous méritez de respirer sur cette terre ( je blague.... mais pas tant que ça!).

La raclette étant un plat convivial ( si réussi...) il arrive souvent qu'il se tranforme en apporter votre ingrédient. Ainsi PN arrive avec les charcuteries, moi le fromage, l'amie avec le vin etc... Je vous préviens tout de suite que ce plan est risqué... il faut bien choisir ses invités sinon vous pouvez bousillé la base. j'ai testé dernièrement le coloc beauceron, il s'Avère qu'il mérite de respirer...

Mais le plus joyeux la dedans est que le copain aussi s'est qualifié haut la main avec son fromage au vin blanc, à la bière griffon, et raclette aux poivres... Hum....

Bon je vous laisse là-dessus, je sais que je délire légèrement mais si j'ai pu transmettre à au moins une personne le principe de la raclette la terre s'en portera mieux!