mercredi 6 février 2013

Chroniques de vacances...

Comme je suis en vacances, je ne blog pas... J'ère sur le sofa, devant la vue majestueuse, à côté d'un feu de foyer... Mais j'ai oublié de mentionner que nous avions laissé MC derrière nous à St.-Henri... Pour ceux d'entre-vous qui sont, ou qui ont des amis, comptables, vous comprendrez qu'une amie comptable ne s'absente pas en "fin de mois". Et cette expression est plus qu'approximative... Cette période nébuleuse dure 2 semaines, ce qui l'amène naturellement à la "mi-mois" (expression non-comptable, inventée de toute pièce car les fins de mois m'exaspère). La fin de mois n'est pas toujours à la fin d'un mois... Il y a tout le côté des jours ouvrables suivants le dernier jour du mois et blabla blabla... Bref, je fais du lobby pour que MC change de travail!
Tout ça pour dire que je ne bloggerais pas, mais que MC s'ennuierait beaucoup trop de nous et comme elle s'imagine qu'elle est seule à lire mon blog, c'est comme si je lui donnais de nos nouvelles...
Cette année la St.-Valentin se fêtera sans le copain qui sera en Angleterre, je fête donc avec MC et ce durant 2 jours! Le 14 une soirée de fille avec activités à déterminer et le 15 avec une super activité secrète. Depuis aujourd'hui j'envoie des indices à MC pour lui faire deviner ladite activité. Le mot du jour: Majari. Vous pouvez entrer dans la devinette et tenter de l'aider à deviner!
Sinon entre-temps, je ne fais pas juste m'abrutir avec des lectures insignifiantes... Je lis aussi de grands articles profonds qui m'amène à faire un petit commentaire à mon père... qui m'a dit lorsque j'étais petite et que je voulais un renard... (J'en avais trouvé un beau près du pont de l'île Bigras du côté de Roxboro...). Il m'a dit que les renards ne s'apprivoisaient pas et ne faisait pas de bons animaux de compagnie... Il faut savoir que mon père m'a déjà amener un bébé marmotte complètement furax et aussi un mignon petit raton laveur (faisaient du même coup soupirer ma mère de découragement)... Bref revenons au renard... J'ai donc cru mon père une sommité en matière d'animaux sauvages (il a déjà eu un ours comme animal de compagnie...). Et puis voilà qu'un article du National géographic m'a vraiment surprise... Papa, je demande des explications: