mercredi 16 octobre 2013

Les "italiens" en Bosnie-Herzégovine

Je fais un saut de chapitre de notre récit de voyage pour vous parler tout de suite de notre petit road trip en Bosnie-Herzégovine.
Sur le trajet de Split à Dubrovnik, en Croatie, nous devons passer sur un minuscule territoire bosniaque d'environ 10 km. Une situation que les Croates tentent de contourner en bâtissant un pont, car le double-passage à la douane en si peu de temps c'est vraiment inutile! À la fin, les douaniers nous faisaient un coucou de la main sans même regarder nos passeports... Mais ce pont c'est un débat qui dure depuis la fin de la guerre. Ce petit passage à la douane nous a donné l'idée de pousser la frontière plus loin pour aller à Mostar du côté de la BiH.
La veille de notre départ, le Copain a fait des recherches pour aller à Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine. Après quelques discussions nous avons décidé de voir sur place le lendemain à partir de Mostar.
Les astres se sont alignées pour que notre visite à Mostar soit assez rapide et qu'il se mette à pleuvoir vers la fin, nous poussant tout naturellement vers des horizons plus ensoleillés! Le plan approuvé à l'unanimité, notre petite voiture italienne (alpha Roméo giulietta blanche) s'est dirigée vers la capitale.





La route est magnifique entre Mostar et Sarajevo. A l'automne en plus, avec les couleurs, ça nous réconcilie avec le fait que de retour à Montréal, on soupçonne que ce sera très gris...








Le copain étant un conducteur "dynamique", nous avons brisé la première règle des voyages..."Ne pas se faire arrêter"! Et bien il s'avère que nos policiers auraient des leçons à prendre les contrôleurs routiers bosniaques! Malgré leur grandeur imposante et le fait que nous étions des étrangers, ils ont été courtois et ma foi, bien agréable, nous criant même gaiement un "buon voyaggio"! Bien senti lorsqu'est venu le temps de redémarrer! La voiture et la plaque d'immatriculation d'Italie les ont convaincu que nous étions italiens...

Plus nous nous approchions de Sarajevo, plus nous nous sentions vraiment comme les seuls touristes dans la région. Un fait tout de suite confirmé en arrivant dans la ville. Dans nos recherches nous avions omis de noter deux grands événements: la fête nationale "Bajram" et le match de soccer de l'équipe nationale qui, si elle gagnait contre la Lithuanie, se qualifiait pour la première fois pour la coupe du monde...(ils ont remporté 1-0...)






Donc beaucoup de mise en garde de la part des locaux, premièrement au niveau du stationnement... Ne pas laisser une voiture plaqué autre que BiH dans les rues et les stationnements extérieurs...et quitter la ville avant 21:00! Notre voiture s'est retrouvée dans un parking avec caméra de sécurité et gardien et nous avons déambulé dans la ville jusqu'au coucher du soleil! Malgré toutes les mises en garde nous avons trouvé tous les habitants très gentils et bien souriants!
Bien curieux également de savoir d'où nous venions! Je dois aussi dire que le nom Canada attire un beau sourire! Un commerçant où j'ai acheté une théière, qui ne parlait ni français ni anglais a même dit: Canada... Québec? Nous étions bien enthousiasme en disant : da! (Oui!)
C'est bien impressionnant de rentrer dans le centre de la ville, car cela se fait par ce qui fut durant la guerre, le "sniper alley"... Quelques immeubles gardent plusieurs traces encore de cette période.






Ensuite vient le fameux Holiday Inn jaune où logeaient apparemment les journalistes.


Un épisode marquant fut la douane de retour. Ayant traversé la frontière j"e ne sais même plus combien de fois dans les derniers jours", nous étions bien déçus de ne pas avoir été estampillé BiH dans notre passeport. Alors ayant eu de bonnes expériences avec les bosniaques toute la journée, nous nous sommes essayés avec le douaniers... Essai fructueux puisqu'il a même changé de cabine pour aller chercher ladite étampe! Il a lu toute les étampes que nous avions dans nos passeports nous jasant en même temps... Créant un petit Line up du même coup! Un des plus... Non! LE plus sympathique douanier du monde! :)
Ciao Sarajevo, ciao!